Histoires d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoires d'eau

Message par Spangle le Mar 24 Mar - 0:05

J'ai une relation compliquée avec l'eau. Son contact, c'est comme un contact avec une personne, ça peut être très invasif mais aussi réconfortant.

Boire Avant je ne buvais presque jamais d'eau -> infection du rein -> depuis j'en bois plein, je ne supporte plus la sensation de soif et elle vient très facilement. J'ai besoin d'avoir un point d'eau ou une bouteille avec moi : souvent quand je sors sans boire avant, j'ai soif ; même après un trajet de dix minutes, je me rue sur le robinet. Par contre je bois tout tiède, café, jus d'orange, tout. Un liquide qui sort du frigo ? Et pourquoi pas de la purée de glaçons !

Et je ne bois pas "normalement". Apparemment les gens font couler l'eau dans leur bouche comme dans un verre. Moi je l'aspire.

Mains / visage Les mains, il faut juste que je les essuie tout de suite, assez soigneusement. Mais si il faut patienter, ou si c'est mon visage qui est mouillé, ça me crispe, je ne peux penser à rien d'autre. Quand je fais la vaisselle, je m'essuie les mains dès que je m'éloigne de l'évier ou que je veux toucher quelque chose qui n'est pas mouillé, donc dix fois en cinq minutes.

Mais sur mes mains, l'eau c'est encore soft. Ce qui me fait beaucoup plus bader c'est d'avoir sur les mains un truc poisseux, gras, collant ou de la couleur qui tache. J'anticipe de toucher autre chose comme une "contamination". Du coup je bade aussi quand je vois quelqu'un faire ça, ou mettre une tasse sale -pas grasse- dans une casserole grasse. Ah, aussi, quelqu'un qui pose un livre sur du mouillé... oh là là.

Yeux / paupières / lèvres Je peux le supporter comme d'avoir le visage mouillé, pas très bien mais sans flipper, pourvu qu'il ne soit pas question d'ouvrir les yeux. Du coup en baignade je m'essuie soigneusement les paupières avec mes index à chaque transition tête sous l'eau -> yeux ouverts. Si il reste un peu d'eau et qu'elle vient dans mon œil, j'arrête tout tant que j'ai pas réglé le problème. La bouche ça m'indiffère souvent, mais parfois je l'essuie aussi avant de l'ouvrir. Et bien sûr les éclaboussures, j'aime pas du tout.

Quand je me lave, le moment délicat est le savonnage (et le rinçage) du visage. Je flippe grave de me mettre du savon dans les yeux. Je savonne d'abord les endroits sans risque, et puis je m'approche un peu des yeux et des sourcils. Ensuite je "plonge", je mets mon visage sous l'eau en soufflant par le nez, en le frottant un coup sous l'eau, je fais ça des deux côtés et puis vite je sors ma tête de l'eau, je respire, j'essuie mes paupières et tout ce qui ruissèle.

Bain J'adoooore prendre des bains, mais je déteste sentir de l'eau tiède clapoter contre ma peau -> bains bouillants à la limite du supportable que je réchauffe plusieurs fois (non c'est pas anti-écolo, je me lave tous les quinze jours).

Douche Quand elle a une surface, l'eau me touche comme une main. Quand elle me tombe dessus en jet et gouttes, c'est comme une averse de doigts ! En plus ça me mouille les yeux et le visage en continu -> horrible. Comme je me lave pas très souvent, c'est pas trop difficile d'éviter de prendre une douche, sauf à la piscine quoi.

Pluie Curieusement, la pluie ne me fait pas du tout le même effet que la douche. Je l'aime bien, elle est douce avec moi. Sauf parfois un crachin oblique de minuscules gouttelettes froides, mais ça c'est "normal" de pas aimer, je crois.

Baignade Mon principal problème avec la baignade, c'est d'entrer dans l'eau, qui en général est bien trop froide pour moi. J'y vais trèèès lentement. La sortie aussi est chiante, en fait je ne supporte pas d'être mouillé' ET d'avoir froid, faut que je me sèche tout de suite et je me sens super vulnérable.

Piscine La piscine ça pue et ya des douches, plus la promiscuité physique et beaucoup trop de cris. Mais des fois j'y vais quand même. Tous les deux ou trois ans. Ah non en fait j'y vais plus depuis que mon fils a eu dix ans.

Voilà ! Et vous c'est comment avec l'eau ?
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires d'eau

Message par Somadlateci le Mar 24 Mar - 1:35

Arf, j'ai aussi une relation particulière avec l'eau, mais c'est plus simple. Je m'en méfie, mais je vis beaucoup avec, faut que je la contrôle.

BOIRE Comme toi, je ne buvais pas du tout d'eau, mais un chercheur de la fac où j'ai passé quelques années a converti beaucoup d'entre nous à l'eau. Il en buvait 4 litres par jour et nous a proposé de tester le régime "3L par jour" en mode "bouteille d'eau toujours dans le sac ou sur la table" histoire de s'hydrater en continu. Depuis je me sens mal à l'aise sans eau avec moi.
Je la bois en verre, en bouteille en verre ou en plastique si je n'ai pas de bouteille en verre tout près.

BAIGNADE/PISCINE L'eau sur mon corps ne me gène pas, mais étant dreadeuxe et sensible aux otites, je ne met plus la tête complète sous l'eau et vu que je flotte difficilement, je ne nage plus trop. De plus que la piscine ne me tente pas (trop de monde, trop de chlore, vestiaires binaires).

MAINS Je me lave les mains très souvent, vu que j'aime (j'ai besoin) de faire la vaisselle. Du coup j'essuie souvent mes mains mais par flemme ce sont les cheveux ou les habits qui me servent pour ça.

LAVAGE Je n'ai pas trop de problèmes avec le contact de l'eau sur mon corps quand je le contrôle, mais je me lave peu par flemme choix. Douche ou toilette de chat. Il m'est déjà arrivé de me laver dans un ruisseau de haute montagne au bout de deux semaines d'été à vadrouiller, ou parfois plus d'un mois en mode routine, mais il m'arrive de me laver de façon très totale (même les conduits nasaux).

DOUCHE Quand je prend une douche, c'est une séance de sauna-douche, ça peut durer longtemps quand j'abuse en mode larve qui fond, qui cuit à la vapeur.

CHOIX DU "CRENEAU DOUCHE" Mes parents m'ont dit qu'il fallait prendre une douche tous les deux jours, j'ai eu du mal à accepter ce rythme, du coup j'ai changé ce rythme (étant un peu maniaque, il fallait que je garde une "logique"). Depuis bientôt 9 ans, la douche officielle tombe qu'une fois par semaine, pendant longtemps c'était un rituel du dimanche soir; pendant longtemps (plus d'un an) je ne me lavais presque qu'en douche commune au gymnase après les matchs de mon équipe de handball; maintenant c'est le samedi matin/midi/quand j'ai besoin de faire quelque chose le week end.

D'autres douches sont possibles mais souvent il faut que je leur trouve une justification sérieuse du genre RDV pro ou sport ayant fait beaucoup suer (car la plupart des fois où je fais du sport, le peu que je sue sèche et du coup je m'en fous). Quand je déprime et que j'ai envie d'y passer un moment "cuisson de carcasse", je vais prendre une douche injustifiée, mais il n'y en a peu.

BAINS Très rarement, c'était un rituel que j'accomplis difficilement sans dinosaure en plastique.
Mais quand ça m'arrive, ça dure longtemps et je cuis à l'eau également.

OBJETS Voir quelqu'un faire tomber un liquide sur un livre/une clope/du matos qui craint ou l'inverse (le livre sur de l'humide) me fait criser parfois. Etant un peu maniaque, je me méfie de l'eau et de l'humidité souvent.

MAREE pus jeune j'avais l'habitude d'aller me baigner dans la mer, mais je ne le fais plus, maintenant j'ai peur de l'eau quand je suis obligé' de la traverser en situation non contrôlée. La dernière balade sur la plage a virée en panique car la marée montait et il était difficile de trouver un endroit pour ne pas être coincée.

PLUIE bizarrement je ne mets rarement d'habits imperméables quand il pleut, je me contente de ne pas faire de chose où la pluie est gênante, du coup je suis souvent trempé' en vélo.

ACTIVITE IMPLIQUANT DE L'EAU j'utilise l'eau au quotidien pour diverses activités et ça ne me dérange pas, tant qu'il y a un certain contrôle de ma part, donc cuisine, jardinage, expérience de biologiste, kayak en milieu tranquille...
Ma future activité professionnelle consiste à contrôler l'humidité de plusieurs espaces pour y cultiver des champignons comestibles.

BREF si je contrôle, ça va, sinon j'évite.
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires d'eau

Message par Biaise le Mar 24 Mar - 2:12

J'ai beaucoup en commun avec toi spangle. Dès que je suis mouillée je dois m'essuyer, je ne supporte pas de garder le visage humide, je m'essuie très fort les yeux quand ils sont mouillés, je déteste la douche mais je supporte mieux la pluie. Quant à la soif, c’est permanent, là par exemple je viens de sortir du lit car je n'arrive pas à dormir. J'ai bu avant de me lever. Je suis sur le PC depuis 5 minutes et je dois absolument aller me chercher une bouteille d'eau. Une bouteille de minimum un litre car si je prends un verre je l'aurai englouti avant de me rasseoir. Dès que mes lèvres sont humides, j’essuie, alors que je bois en permanence. Quand je sors il vaut mieux que j’ai une bouteille sur moi.

À une époque je manquais terriblement d'hygiène et aujourd'hui encore je dois me forcer pour me laver. J’ai finis par remarquer que je faisais une association d’idée. C’est majoritairement dans la salle de bain que les violences de ma mère commençaient, devant le miroir ou pendant un bain, quand elle me lavait les cheveux, quand elle réglait la température… la vue d'une salle de bain française classique, avec le blanc, le carrelage, le miroir, ça m'agace, ça me stress, ça me crispe. La salle d'eau ne peut pas rester humide avec moi, j'essuie, je frotte, j'aère. J'ai remarqué que parfois, quand chez des gens le lavabo et la baignoire ne sont pas blanc mais beige ou jaune ou autre, je suis plus détendu⋅e, car je pense moins à la salle de bain où commençait mes souffrances chaque jour pendant des années et des années.
avatar
Biaise
Admin
Admin

Messages : 334
Date d'inscription : 24/04/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://biaise.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires d'eau

Message par Shun le Mar 24 Mar - 19:28

Pour moi non plus, l'eau sur le visage, ce n'est pas possible. Que ce soit sur moi ou sur quelqu'un·e d'autre d'ailleurs. Névrose personnelle qui m'irrite car j'aimerais bien n'en avoir rien à foutre quand il ne s'agit pas de moi. Rolling Eyes

Sinon j'adore les douches et les bains, ce sont de vrais moments de relaxation pour moi. Je déteste la phase qui suit par contre : se sécher et s'essuyer. J'aime bien me laisser sécher à l'air libre en été. (À exception du visage, que je sèche moi-même bien sûr. Razz)

Là d'où je viens, la mer est la plupart du temps à 28°C, du coup je n'ai jamais eu de problèmes avec le fait d'entrer dans l'eau. Par contre, la mer m'a souvent fait peur à cause des requins (Les dents de la mer m'a traumatisé, j'avais même peur de rencontrer un requin à la piscine à l'époque), des méduses et du risque de noyade.

La piscine, je déteste. C'était prévu l'année de mon bac, j'ai séché quasi tous les cours parce que je ne supportais pas d'exhiber mon corps adolescent à la vue de tous et toutes. Et puis je ne supporte pas de m'entasser dans un bassin avec des tas d'autres personnes que je ne connais pas. Les piscines chez les particuliers par contre, ça passe (légèrement) mieux, vu que ça enlève ce facteur "inconnu·e·s autour de moi".

J'ai grandi sans salle de bains digne de ce nom. Chez moi, c'était toujours crade ou en travaux car mes parents étaient pauvres et notre maison digne d'un vieux squat. Et même maintenant que j'habite en squat, ma salle de bain est mieux que celle de chez mes parents — qui se résume d'ailleurs à un tuyau sans pomme de douche dans une pièce sans aucun revêtement ni carrelage. Rolling Eyes
Du coup, maintenant j'apprécie vraiment les salles de bain immaculées, qui sont un symbole de confort et d’ascension sociale.

Un truc que je DÉTESTE : l'eau dans la nourriture. Les fruits gorgés de jus ça passe, mais le pain mouillé, ça me hérisse le poil comme pas possible. Ça vaut aussi pour les gâteaux, les biscuits etc... J'arrive à manger des trucs genre tiramisu fait maison à base de boudoirs imbibés de café mais c'est à force de séances d'auto-persuasion que ce que je mange est autre chose que ce que c'est. Je ne peux pas manger de céréales pour petit-déjeuner avec du lait non plus à cause de ça, l'aspect mouillé/imbibé de liquide.
avatar
Shun
Tofu Soyeux
Tofu Soyeux

Messages : 66
Date d'inscription : 19/03/2015
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur http://mulatretragique.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires d'eau

Message par Spangle le Sam 28 Mar - 4:43

Ah oui Soma, moi aussi j'ai un système de "créneau de lavage". Pendant longtemps c'était le bain du dimanche soir (mon week-end de libraire était dimanche-lundi). Puis je me suis lavé' moins souvent, toutes les un ou deux semaines sauf en session de putinerie où je me lavais une ou deux fois par jour. Les clients trouvaient ma peau toute douce -> ben oui, une peau c'est cool quand on l'arrose pas de détergents. Dernièrement ça a été le mercredi, pour aller au yoga le jeudi, et depuis que j'ai arrêté le yoga, je suis passé' à "aléatoire, toutes les deux, trois semaines".

Décidément oui, Biaise, on a beaucoup en commun. La raison pour laquelle les baignoires m'ont longtemps fait flipper est beaucoup plus anodine. Mon père nous a emmenés au ciné et à cette heure-là il n'y avait qu'un film, un truc horreur/fantastique déconseillé aux moins de (dix ans peut-être). Mon frère a joué les durs, mais oui ça va le faire, et moi j'ai pu que suivre, il avait un an de moins que moi.

Je me souviens juste de trois scènes. Quelqu'un monte un escalier avec prudence / inquiétude (en y pensant, c'est presque le même que celui de chez moi où j'ai vu mon père maltraiter ma mère quand j'avais trois ans, ça a pu jouer aussi).
Ensuite, quelqu'un, sans doute la même personne, plonge son pied dans une baignoire, très lentement avec la musique de "y va se passer un truc" et au fond de l'eau, ya une tête. Et donc c'est la scène qui m'a le plus marqué'.
Le film se termine dans une autre salle de bain, où la personne avait laissé tomber un verre au début. Vers la fin du film elle avait compris que tout ça n'était qu'un rêve, et là, elle retrouve les morceaux du verre au pied du lavabo alors en fait c'était arrivé en vrai.
Si un jour quelqu'un peut me donner le nom de ce film, la récompense est son poids en crème de marron.

Du coup j'ai eu un rapport ambigu avec les baignoires. Parce que j'ai toujours adoré prendre des bains, par contre ça m'est arrivé de vivre la présence d'une baignoire dans la même pièce que moi comme si c'était un gros animal un peu dangereux. Et surtout, une baignoire pleine dans la pénombre, ouah comment ça me secouait (donc chez moi on vide sa baignoire, sinon c'était torrent d'insultes et grosse rancune). Maintenant il semble que ça se soit tassé, ou alors j'ai juste pris assez de précautions pour ne plus avoir le problème.

Pour le verre d'eau tout de suite vidé, j'ai un truc : je le remplis, je le bois avec encore la main sur le robinet, je le re-remplis, et quand j'en ai assez j'en emporte un plein. Comme ça il me fait cinq minutes. Par contre j'ai une petite maniaquerie avec l'eau du robinet, c'est de faire couler avant de remplir mon verre. C'est depuis que j'ai entendu qu'il pouvait y avoir du plomb ou d'autres trucs quand l'eau stagne dans les tuyaux.

Oh, Shun, le pain mouillé... Et les raisins dans la semoule... J'adore la semoule, pourquoi faut-il toujours qu'elle soit gâchée par des raisins ? Comme si il n'y avait pas déjà des noyaux dans les cerises. En fait j'aime beaucoup les "poutiah", les trucs mous, tièdes et sucrés comme la semoule ou la soupe de BN. Ce qui me dérange c'est quand il y a deux textures, par exemple dans le tiramisu. Et pour moi du biscuit imbibé c'est deux textures. Et deux températures c'est pareil, beurk le micro-onde qu'a chauffé les bords et laissé le dedans tout froid.

Curieusement les céréales font exception. Sans doute parce que pendant toute mon enfance, j'égouttais soigneusement chaque cuillerée, et à la fin après avoir pêché le moindre petit bout de céréale, je faisais une pause avant de boire le lait. Style, non non ils ont jamais été ensemble.
Mais ya pire que le pain mouillé : le pain sec. Ou les miettes de croissant. Ça se balade dans ta bouche, tu les sens bouger entre ta joue et ta gencive pendant que tu fais autre chose, à savoir mâcher le reste. Insupportable.
Et comme tous les gosses (ou pas ?) j'ai aussi eu super peur des arêtes de poisson, jusque vers vingt ans. Je m'en suis plantée une énorme dans le palais quand j'étais môme, il en reste un bout que je peux toucher avec ma langue.
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires d'eau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum