De la place des queers dans le féminisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Sam 14 Mar - 16:24

Je voulais pas continuer le sujet sur la transphobie dans les milieux féministes. J'ouvre donc ce sujet.

Etant pas mal fragile face à la pression sociétale mais anormal(-e?) de nature, j'ai pas mal de difficulté à comprendre le fonctionnement des groupes humains et mon analyse a souvent un point de vue particulier (une sorte de distance vu que je ne me sens que rarement inclute).

Lors de mon début d'intérêt au féminisme j'ai vite rencontré quelques problèmes. Je lisais par ci qu'un mâle ne pouvait pas être féministe, mais pouvait être pro-féministe car les mâles ne doivent pas lutté à la place des femmes.
En tant que mâle, je me suis retrouvée face à un problème, comment faire avancer le truc quand on est un mâle? Sachant qu'en plus je ne me suis jamais considéré' comme un mec (au plus partiellement mec par moment) mais assigné' mec/tapette par les autres mecs (certains m'assignaient même lesbien pour rigoler).

Ma découverte du terme queer m'a ouvert des pistes de réflexions, des mots à mettre sur mon ressenti mais pas de solution pour agir. Aujourd'hui encore, quand je vais à une activité/manifestation féministe, je me sens oppressée par le cissexisme, je sens que quand ça parle de mecs on me regarde de travers, les meufs avec qui je cause me lance des piques comme si on attendait ou supposait de moi un discours de phallocrate (ce terme d'ailleurs essentialiste transphobe m'énerve pas mal).

Pour faire bref, je ne me sens pas du tout prêt' à côtoyer des milieux féministes car je ne les trouve pas plus safe pour moi (seulement par rapport à mon vécu et mes ressentis) et je voulais savoir comment vous viviez votre non-binarité pour celleux et çulls qui sont féministes/pro-féministes?

Est-ce que notre/ma place n'est légitime que dans les luttes LGBTIQ/TPGB/Queer?



(désolé' si c'est pas clair, j'essaye de faire au mieux pour organiser ce mix de ressenti et de réflexion pour en faire quelque chose de constructif).
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Biaise le Sam 14 Mar - 23:55

Les groupes féministes transphobes (chez les radicales essentialistes par exemple) sont monnaie courante, ainsi que les putophobe (là c'est la norme). Quand aux homophobes, IELS SONT PARTOUT de façon claire ou plus indicidieuse.

Parmis les transpédébigouine il y a des femmes cis, des femmes trans, des non binaires et en non mixité nous avons déjà notre place dans le féminisme. Alors en mixité encore plus !

Ce forum est intersectionnel, ma démarche est donc d’aller vers une convergence des luttes car nous n’avons pas tous⋅tes le privilège de n’avoir qu’une seule oppression à porter.

En une image :

avatar
Biaise
Admin
Admin

Messages : 334
Date d'inscription : 24/04/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://biaise.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Spangle le Dim 15 Mar - 3:00

Les féminismes, c'est comme le reste du monde : on y trouve beaucoup de con's mais aussi quelques personnes avec qui s'entendre. Tsais moi c'est pareil, je me définis comme (attation la définition à rallonge) : "féministe intersectionnel' (ou tentant de l'être de plus en plus) pro-choix (travail du sexe, voile, épilation, pas-épilation, tout ça)", ce qui m'oppose à des degrés divers à nombre de féministes. J'ai même une vanne assez méchante pour certain's, je les appelle des "féministes du 8 mars".

Pour ce qui est de ta place dans les luttes féministes, mon point de vue (qui n'est que le mien et pas un dogme, hein) est que tu es plutôt du bon côté du manche. Socialisé' homme, assigné' homme, tu prends cher question queerphobie/transphobie/binarisme et ça a beaucoup à voir avec le sexisme, mais on ne peut pas dire que tu fasses partie à plein temps du groupe dominé. Enfin si, toi tu as le droit de le dire si tu le vis comme ça.

Nous les non-binaires, victimes partielles du sexisme en tant que non-hommes, on pourra peut-être trouver des pistes dans les rapports entre le racisme et le colorisme. Une personne racisée avec la peau claire va être assignée "de couleur", mais ne subira pas le racisme de la même façon, et bénéficiera de privilèges sur d'autres personnes racisées. Même en étant généralement perçu' comme blanc' , une personne peut s'identifier comme racisée et souffrir du racisme, ou bien s'appeler Sabrina El-Hallabi, passer pour une européenne du sud et subir le racisme seulement dans les situations ou son nom de famille apparait.

Tu es non-homme, mais dans la frange la plus privilégiée de ce côté-là, n'étant pas perçu' comme une femme. Et moi, il m'est arrivé de dire ou de penser des trucs moches comme "les filles ne peuvent pas faire ça (porter une machine à laver) mais moi je peux, vu que je ne suis pas une fille" ce qui est du sexisme retourné contre d'autres plus dominé's.

Si on part de là et si ça te va de dire que tu es dans le groupe dominant' ou dans le groupe "dominé' intermédiaire", bien sûr que si, tu as ta place dans la lutte contre le sexisme. Pro-féministe pourquoi pas, moi j'aime bien le terme d'allié', je le trouve plus clair au niveau des applications concrètes.

Voici ce qui me fait dire que quelqu'un' est un' bon' allié', quelle que soit la domination (et ce que j'essaie d'appliquer face au racisme, au normisme, au validisme, à la violence de la culture dominante) :
- L'allié' sait que la domination existe, admet faire partie du groupe dominant, gère son éventuelle culpabilité, ne se lamente pas à ce sujet et accepte que les dominé's soient parfois amer's envers tout le groupe dominant, ellui compris (hein sale phallocrate).
- Iel se documente, se renseigne, réfléchit, en évitant de pomper l'énergie des dominé's pour se former... et ne tire pas ses conclusions dans son coin mais considère en premier l'expérience et les choix des dominé's.
- Iel évite autant que possible de tirer parti de son privilège, et ne réclame pas de bon point pour ça.
- Iel ne se met pas en avant, écoute, intervient seulement après s'être demandé si c'est approprié.
- Iel relaie les dominé's en lutte et explique des choses à d'autres personnes du groupe dominant, mais jamais aux personnes dominées ; face à une cruche qui tient des propos anti-féministes, un' allié' peut simplement préciser "moi je le suis, féministe, je pense que c'est important" sans montrer de jugement ou d'attentes envers la personne.
- Par sa simple existence, l'allié' montre aux dominé's, notamment aux dominé's en lutte, que yen a pas un sur cent, mais pourtant ils existent, ces allié's, ce qui peut être d'un grand réconfort.
- L'allié' ne se contente pas de théorie mais agit concrètement pour soutenir des dominé's autour d'ellui, même dans des situations banales sans rapport direct avec la domination.

Tout un programme, n'est-ce pas ! Mais ce n'est pas un évangile, prends-y ce qui te parle et surtout dis-moi ce qui te parait bancal.
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Dim 15 Mar - 12:09

Je me suis déjà fait engueulé' pour avoir répondu à des propos sexistes adressés par un sexiste à une femme, et j'ai l'impression que ça ne faisait pas de moi un' allié'.
Pourtant à ce moment, le but n'est pas de protéger la personne face au sexisme de son interlocuteur (même si dans le principe ça peut parfois être reposant pour elle) mais de répondre au sexiste car la personne visée par ces remarques ne répondait pas.

Je peux intervenir en tant qu'alliée dans quelle situation?
Pour l'instant, j'essaye d'intervenir dans les groupes sans femme (donc surtout des mecs), pour les autres situations, je ne sais pas si j'ai une légitimité d'intervention, est-ce qu'il est approprié d'aider ou de laisser la personne clouer le bec aux sexistes tout en lui montrant que je suis de son côté?

(désolée, j'ai besoin d'utiliser des cas de figure, et de trouver des protocoles d'interventions, c'est mon cerveau qui me demande ça).

Spangle a écrit:- Iel évite autant que possible de tirer parti de son privilège, et ne réclame pas de bon point pour ça.

Ca, j'aimerais savoir comment faire. J'ai l'impression de faire mon maximum pour ne pas être assignée homme (pas pour un problème de sexisme mais surtout parce que ça m'insupporte d'être perçue comme homme) mais d'un autre côté, j'ai besoin de moments de repos, étant débutant' là dedans pour que mes nerfs ne pètent pas.

Comme pour le boulot, je bosse avec une mairie et je sais que je n'ai pas encore le courage d'y aller en mode queer, sous mon pseudo actuel, et je sais que j'aurai le privilège d'être prise au sérieux sur les questions techniques, manuelles.



(j'veux pas donner l'impression que je me plains, mais en effet je vis très mal le fait d'être du côté des dominants et j'ai presque hâte d'être assignée femme).
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Spangle le Dim 15 Mar - 16:40

Prendre la défense d'une femme face au sexisme peut être une très bonne comme une très mauvaise idée. Il faut, comme tu l'as fait, laisser à la personne la possibilité de réagir en premier. Si elle ne le fait pas, tu peux doser ta réaction : parfois lancer toute une discussion sur le sexisme, d'autres fois il vaudra mieux te limiter à un rembrunissement désapprobateur.

Il faut aussi tenir compte du fait que les femmes sont tout autant sexistes que les hommes, et ne seront donc pas toujours d'accord avec toi même si tu parles dans leur intérêt. C'est ce qui rend compliqué de trouver ta place dans les situations mixtes. C'est pourquoi je pense que tu as bien raison d'intervenir surtout face à un homme ou un groupe d'hommes.

Tu verras aussi que les choses peuvent être bien plus simples avec les (trop rares) personnes qui partagent notre démarche.

Mais le sexisme explicite n'est pas le seul que tu peux combattre. Tu peux aussi, par exemple, accorder plus d'attention aux femmes qui parlent qu'aux hommes qui leur coupent la parole. Ça peut être très empowerant et pédagogique, tout en restant dans les limites "diplomatiques". Je te recommande ma brochure favorite, "le partage des tâches dans le travail de la conversation" qui est sur infokiosques.

Pour ce qui est de ton privilège, j'ai bien dit "autant que possible". Comme tu écris "je fais mon maximum", et "j'ai besoin" de moments de repos, je pense que tu n'as pas à t'en demander plus. Au contraire, ménage-toi, c'est un travail de longue haleine.

Que c'est bon de compter un' allié' de plus !
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Dim 15 Mar - 17:46

Merci pour les réponses.

Le problème principal que j'ai, c'est quand je cause avec des féministes binaristes.

Souvent je me sens invisibilisée en tant que transidentaire/non-binaire et j'ai l'impression que défendre cette position face à certain·e·s féministes me place en opposition à elles/ulls(/ils?) alors que la non-binarité ne se place pas sur un même axe de domination, mais tout cela est lié à une grosse oppression que j'appelle patriarcat (mais contenant la NB-phobie, queerphobie, sexisme, genrisme, transphobie) et donc le raisonnement en terme de dominé·e/dominant·e devient complexe.
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Spangle le Dim 15 Mar - 20:28

Le problème d'un' féministe non-blanc', c'est quand iel cause avec des féministes racistes. Le féminisme non intersectionnel ne vaut pas grand-chose disons, a ses limites.
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Dim 15 Mar - 21:29

C'est vrai.

Merci pour vos réponses, j'comprends lentement certes, mais de mieux en mieux.
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Biaise le Dim 15 Mar - 22:55

Tu devrais lire des trucs sur le mouvement black feminism né aux USA ainsi que sur le féminisme en milieux queer, quand les trans et les lesbiennes ont commencé à protester contre le GGGG au lieu de LGBT, la misogynie du milieu, etc…
avatar
Biaise
Admin
Admin

Messages : 334
Date d'inscription : 24/04/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://biaise.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Spangle le Lun 16 Mar - 11:16

Oui oui oui !
Il y a des textes d'Audre Lorde sur infokiosques.net
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Camille7 le Lun 16 Mar - 16:30

Super intéressante en effet ta brochure Spangle ! Je crois que je vais m'acheter un petit carnet spécial chevauchements et interruptions dans les conversations et me mettre à écouter.

Camille7
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 160
Date d'inscription : 04/12/2014
Localisation : Irlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Lun 16 Mar - 17:06

Arf, infokiosques.net encore... J'pensais avoir beaucoup lu dessus il y a quelques années, mais pas assez on dirait. scratch Je vais zieuter tout ça prochainement, mais c'est pas la priorité.

Merci pour les suggestions.
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Spangle le Mar 17 Mar - 14:27

La brochure de Corinne Monnet est l'un des textes qui m'a le plus fait avancer. À chaque fois que je la relis, j'y trouve de nouvelles choses. Et depuis un an, je lui ai donné un prolongement : j'ai observé la façon dont les gens se croisent dans la rue. Qui se pousse pour laisser passer qui ? Qui, au final, tient le haut du pavé ?

Suprise ! La palme revient à un obscure outsider dont personne n'aurait pu prévoir la victoire : le fucking mec blanc valide aisé dans la cinquantaine. Dans ce contexte où le rapport de force se base, de une, sur le pouvoir apparent et, de deux, sur la conscience que chacun' a de son pouvoir dans la société (une bonne partie de ce qu'iels appellent la confiance en soi et qui est censée se mériter), j'ai aussi remarqué qu'être assigné' racisé' est plus lourd qu'être assigné' femme.

Depuis, je fais de mon mieux pour ne pas m'écarter face à un homme blanc, et pour ne pas prendre toute la place face à une personne racisée. Et bien sûr je fais le même travail avec la parole. Ben c'est chaud ! La domination incorporée, on ne s'en débarrasse pas en claquant des doigts.
avatar
Spangle
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 111
Date d'inscription : 10/12/2014
Localisation : Besac

Voir le profil de l'utilisateur http://www.losquimord.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Biaise le Mar 17 Mar - 15:46

Ahahahaha c’est impayable l’expression des dominants petits ou grands qui doivent s’écarter ou prennent un coup d’épaule par l’espèce de tas de frusque sur canne que je suis dans la rue. Very Happy
avatar
Biaise
Admin
Admin

Messages : 334
Date d'inscription : 24/04/2013
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://biaise.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Somadlateci le Mar 17 Mar - 17:22

Oui tu m'avais déjà raconté (et montré) le truc du "laisser passer l'homme blanc". J'y pense tout le temps maintenant.

Audre Lorde, c'était intéressant, je note Corinne Monnet aussi.

Merci. What a Face
avatar
Somadlateci
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 132
Date d'inscription : 02/12/2014
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Camille7 le Mar 17 Mar - 18:01

Bon j'ai pu écouter une seule conversation mixte et la femme parlait largement plus, l'homme se contentant de "oui, oui" et de questions, et le seul chevauchement qu'il y a eu c'est lui qui a abandonné. Et pas du genre timide pour autant. On était dans un contexte de socialisation après un cours où l'homme en question avait été le prof de la femme. Je continue mes écoutes de toute façon, c'est très marrant à faire.
laisser passer l'homme blanc
?
Jamais ça ne me serait venu à l'esprit. Bah je ferais gaffe à ça aussi tiens.

Camille7
Seitan aux Lentilles Corail
Seitan aux Lentilles Corail

Messages : 160
Date d'inscription : 04/12/2014
Localisation : Irlande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la place des queers dans le féminisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum